digital city and virtual worlds

5.7.18

La ville intelligente s'invente dans les proximités

Et si la ville du futur n’était pas celle imaginée par les acteurs de la fabrique urbaine ? Et si les centres des métropoles n’étaient pas la panacée en matière d’innovations ? 
Avec l’Observatoire des usages émergents de la ville et l’enquête conduits auprès de 4.000 Français et 3.000 Européens en 2017, l’ADEME, Chronos, l’ObSoCo et leurs partenaires* ont développé une lecture actualisée et prospective de la ville au travers des usages qui y émergent et des représentations de ceux qui la vivent. 

Produire et consommer localement, réduire son empreinte énergétique et ses déplacements contraints, partager et proposer des services au sein de son quartier, voire de son immeuble, travailler à distance du siège de l’entreprise, déployer de nouvelles sociabilités dans l’espace public... Autant d’usages émergents que nous avons interrogés et qui diffèrent selon le pays, le lieu de vie (ville-centre ou périphérie, métropole ou petite ville), l’âge ou encore l’activité des individus.

L’article « La ville intelligente s’invente dans les proximités » propose quelques clés de lecture de cet Observatoire, insistant sur le rejet de la grande ville et de la “smart city” au profit d’une ville-nature et à taille humaine. L’urbanité du futur sera ensuite interrogée au regard des possibles expérimentations dans le territoire délaissé, et pourtant riche, que sont les espaces péri-urbains… à condition d’y développer des innovations adaptées aux besoins spécifiques de sa population.

Lien vers l'article PDF : https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/ville-intelligente-et-proximites_2018.pdf

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire