digital city and virtual worlds

20.12.16

Publication - "La démarche d’innovation MODIM : industrie, art et imaginaires"

Publication des actes du colloque "De l'injonction à la créativité à sa mise en œuvre : quel parallèle entre monde de l'art et monde productif ?", qui s'est tenu les 9 et 10 avril 2015, à la Maison des Sciences de l'Homme (MSH Ange-Guépin), Nantes.
Ce colloque s’inscrit dans la suite de celui organisé lors 82ème Congrès de l’ACFAS, qui s’est tenu à Montréal en mai 20141. Il interroge la présence de plus en plus forte de l’appel à la créativité dans les discours managériaux, qu’ils soient prononcés pour présenter une stratégie, valoriser l’organisation ou accompagner une politique en matière de ressources humaines.

Lors de ce colloque, j'ai réalisé une communication intitulée "La démarche d’innovation MODIM : industrie, art et imaginaires".
Le texte est téléchargeable via le lien ci-dessous (ce sont les actes du colloque)

Résumé de la communication : La Chaire « Modélisations des Imaginaires, Innovation et Création » (MODIM) propose une méthode expérimentale d’innovation industrielle qui prend en compte la dualité technique et symbolique d’un objet dès les premières étapes de sa conception. Pour l’élaborer et la tester, la Chaire met en place des ateliers de recherche durant lesquels des acteurs académiques et des industriels, mais aussi des créatifs et des artistes explorent (ou modélisent) et projettent (ou modèlent) l’imaginaire relatif à un objet. Pour faire émerger l’imaginaire, des sensations ou encore des émotions, les corps des participants engagés dans cette démarche sont "mis en jeu" lors d’ "expériences vécues". Néanmoins, cette étape reste une boîte noire difficilement descriptible et reproductible dans un processus industriel.

Mots-clés : innovation, imaginaire, industrie, art, théâtre.

Lien pour télécharger les actes : https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01413687

1.12.16

Intervention dans le colloque "Les données urbaines, quelles pratiques et quels savoirs?"



Le 13 décembre 2016, à Lyon, j'interviendrais avec Stéphanie Hasler, doctorante à la CEAT de l'EPFL, dans le colloque "Les données urbaines, quelles pratiques et quels savoirs? Perspectives pluridisciplinaires sur les traces numériques".

Nous réaliserons une communication où nous proposerons de considérer "Les données numériques comme porte-parole dans un processus de concertation citoyenne".

Abstract

Les données numériques, issues des systèmes d’information, de capteurs ou encore des réseaux sociaux, constituent des sources de compréhension des enjeux des projets urbains ainsi que des supports de débats potentiels. Pourtant, ces matériaux sont peu intégrés aux processus de concertation citoyenne. Comment expliquer ce constat, et quelles sont les "conditions de félicité" d’un processus de concertation citoyenne "centré data" ?

Pour répondre à cette question, nous présenterons une typologie d’outils et de solutions techniques qui permettent de produire et de partager des informations, du diagnostic simple ou du commentaire à des données plus complexes, dans le cadre d’un projet urbain. Par cette catégorisation, nous montrerons l’hétérogénéité des types, des sources, des formats, des traitements et des usages des données. Nous identifierons alors les applications réelles, avec les acteurs engagés et les usages observables, des données produites par les citoyens et les processus de concertation déployés.

Puis, nous évoquerons les conditions permettant de faire de ces données des "porte-paroles" (Akrich, Callon, Latour, 2006) d’un processus de concertation citoyenne, afin "d’amplifier" (Boullier, 2016) les points de vue et de "rebattre les cartes" (Lévy, Maitre, Romany, 2016) des supports de connaissance et des outils pour l’action. Nous expliquerons par exemple qu’il est nécessaire de hiérarchiser toutes les dimensions des données, en leur attribuant une valeur relative, avec des échelles voire des métriques.

 - Akrich M., Callon M., Latour B., « A quoi tient le succès des innovations ? 2 : Le choix des porte-parole », in Gérer et comprendre, Annales Mines, 12, pp.14-29.
- Boullier D., Sociologie du numérique, Armand Colin, 2016.
- Lévy J., Maitre O., Romany T., « Rebattre les cartes. Topographie et topologie dans la cartographie contemporaine », in Réseaux, Topographies et topologies – Langages spatiaux, spatialités, espaces, 2016, n°195, p. 19-52.