digital city and virtual worlds

1.12.16

Intervention dans le colloque "Les données urbaines, quelles pratiques et quels savoirs?"



Le 13 décembre 2016, à Lyon, j'interviendrais avec Stéphanie Hasler, doctorante à la CEAT de l'EPFL, dans le colloque "Les données urbaines, quelles pratiques et quels savoirs? Perspectives pluridisciplinaires sur les traces numériques".

Nous réaliserons une communication où nous proposerons de considérer "Les données numériques comme porte-parole dans un processus de concertation citoyenne".

Abstract

Les données numériques, issues des systèmes d’information, de capteurs ou encore des réseaux sociaux, constituent des sources de compréhension des enjeux des projets urbains ainsi que des supports de débats potentiels. Pourtant, ces matériaux sont peu intégrés aux processus de concertation citoyenne. Comment expliquer ce constat, et quelles sont les "conditions de félicité" d’un processus de concertation citoyenne "centré data" ?

Pour répondre à cette question, nous présenterons une typologie d’outils et de solutions techniques qui permettent de produire et de partager des informations, du diagnostic simple ou du commentaire à des données plus complexes, dans le cadre d’un projet urbain. Par cette catégorisation, nous montrerons l’hétérogénéité des types, des sources, des formats, des traitements et des usages des données. Nous identifierons alors les applications réelles, avec les acteurs engagés et les usages observables, des données produites par les citoyens et les processus de concertation déployés.

Puis, nous évoquerons les conditions permettant de faire de ces données des "porte-paroles" (Akrich, Callon, Latour, 2006) d’un processus de concertation citoyenne, afin "d’amplifier" (Boullier, 2016) les points de vue et de "rebattre les cartes" (Lévy, Maitre, Romany, 2016) des supports de connaissance et des outils pour l’action. Nous expliquerons par exemple qu’il est nécessaire de hiérarchiser toutes les dimensions des données, en leur attribuant une valeur relative, avec des échelles voire des métriques.

 - Akrich M., Callon M., Latour B., « A quoi tient le succès des innovations ? 2 : Le choix des porte-parole », in Gérer et comprendre, Annales Mines, 12, pp.14-29.
- Boullier D., Sociologie du numérique, Armand Colin, 2016.
- Lévy J., Maitre O., Romany T., « Rebattre les cartes. Topographie et topologie dans la cartographie contemporaine », in Réseaux, Topographies et topologies – Langages spatiaux, spatialités, espaces, 2016, n°195, p. 19-52.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire