digital city and virtual worlds

8.9.15

Colloque international de Cerisy-la-salle "Imaginaire, industrie et innovation" (21-28 sept. 2015)


Du 21 au 28 septembre prochain, j'aurai l'honneur de participer au colloque international de Cerisy-la-Salle "Imaginaire, Industrie et Innovation" et d'y donner une conférence sur les "Imaginaires, modèles et modélisations numériques des villes" (le 27/09/15).

Argumentaire du colloque

Colloque 

IMAGINAIRE, INDUSTRIE ET INNOVATION

DU LUNDI 21 SEPTEMBRE (19 H) AU LUNDI 28 SEPTEMBRE (14 H) 2015
(Colloque de 7 jours)


La question industrielle est au centre de nombreux débats publics et l’innovation semble être devenue, en Europe notamment, le Sésame pour sortir de la "crise". Industrialisation et innovation sont des emblèmes, voire des injonctions, que se donne l’Occident pour retrouver sa "marche au Progrès". Ces problématiques sont dominées et traitées prioritairement par des économistes, des technologues et des "experts".

C’est pourquoi ce colloque international — qui s'adresse aux chercheurs, aux enseignants, aux étudiants, aux acteurs industriels, ainsi qu'à tous ceux qu'intéresse ce problème majeur — veut aborder les questions difficiles à formuler de l’industrie et de l’innovation, sous un autre angle, celui d'une approche critique et interdisciplinaire — anthropologique, voire philosophique, sans exclure des questions techniques et industrielles précises. Il propose de partir des imaginaires des acteurs et des "techno-imaginaires", pour questionner notre imaginaire occidental de l’industrie et de l’innovation technologique.

Les thématiques choisies seront les suivantes: approches épistémologiques et comparées des imaginaires, histoire de l’innovation et ses imaginaires, place et rôle des imaginaires dans l’innovation techno-industrielle, imaginaire dans ses rapports avec la cognition et la création.

Résumé de ma conférence "Imaginaires, modèles et modélisations numériques des villes" du 27/09/15

L’accélération du phénomène de numérisation et les progrès de l’informatique graphique en trois dimensions (3D) permettent aux acteurs industriels et aux entreprises spécialisées de modéliser des villes toujours plus "réalistes". Poussées par une vision techniciste qui privilégie le tissu urbain au détriment d’autres qualités, les manières de représenter la ville en 3D semblent alors réduites aux progrès incrémentaux des technologies informatiques. Le modèle de la simulation informatique, qui a ici vocation à proposer une imitation de la ville "réelle", apparaît comme la principale voie pour mettre en scène un cadre urbain numérique. Or, à l’image de l’art qui sera toujours en dessous de la nature qu’elle tente d’imiter, tel "un vers faisant des efforts pour égaler un éléphant" (Hegel), les simulations issues de l’informatique graphique 3D sont des imitations partielles, des "caricatures" de leur modèle. Mais alors qu’il existe d’autres manières de représenter la ville en 3D, que nous présenterons au travers d’exemples de modélisations réalisées par des utilisateurs, comment expliquer que le modèle de la simulation reste le modèle de référence? Pourquoi l’industrie n’explore pas plus les possibles des technologies du numérique pour proposer d’autres modèles de représentation? En quoi le modèle de la simulation est-il porteur de sens, de progrès, d’innovation? Cette communication interrogera le concept de simulation informatique dans son rapport aux notions de réalisme et d’imitation. Pour cela, elle l’abordera dans une perspective relative à l’évolution des techniques de représentation de la nature. Nous montrerons alors que le concept de simulation est un ressort de l’imaginaire de l’innovation industrielle, ici appliquée au domaine du logiciel (software), et plus spécifiquement aux représentations numériques de villes en 3D. Notre démarche comparative montrera également que les modèles de représentation diffèrent en fonction des acteurs qui les génèrent, et de leurs imaginaires.

Lien vers le programme complet du colloque http://www.ccic-cerisy.asso.fr/imaginaire15