digital city and virtual worlds

28.10.09

Hand from Above





Hand from Above was commissioned by Abandon Normal Devices and Liverpool City Council for BBC Big Screen Liverpool and the Live Sites Network.

Source : Vimeo

22.10.09

Virtual Philadelphia on CBS3

"CBS3 reports on Virtual Philadelphia, the first 3D virtual city to offer high resolution at street level. A special vehicle was used to capture fine details, such as store fronts and street signs. Users can freely walk down (or fly through) an exact replica of every street in Center City Philadelphia".



This video is introducing Virtual Philadelphia, a virtual world that I study. Unfortunately, in practice, it's a little less glorious than the video is showing...
A new version of this virtual world is available.

20.10.09

ACME - Augmented Collaboration in Mixed Environments

Rather than trying to explain what is an « Augmented Collaboration in Mixed Environments » (ACME) , I think this video sums up perfectly this concept. You can see a mixed reality teleconferencing application based on Second Life (SL).

Augmented Reality techniques are used for displaying virtual avatars of remote meeting participants in real physical spaces, while Augmented Virtuality, in form of video based gesture detection, enables capturing of human expressions to control avatars and to manipulate virtual objects in virtual worlds.







This application is developed by the VTT Technical Research Center of Finland

19.10.09

La "Ville Spatiale" de Yona Friedman dans Second Life

C’est avec un peu de retard que je présente ici l’initiative « AIRE Ville Spatiale ». Ce projet est « une création artistique, sociale, architecturale, humaniste, numérique, transréseaux. Après plusieurs mois de préparation, elle a ouvert au public le 18 septembre 2009 sur la plate forme sociale virtuelle 3D Second Life, ainsi que sur de nombreux réseaux web 2.0 ».

Le concept de Ville Spatiale

La Ville Spatiale a pour ambition d’agréger tous les flux numériques de sites tels que Facebook, Twitter, Flickr, etc. dans une « grille » modélisée dans Second Life. Cette construction numérique est basée sur le concept de la Ville Spatiale du célèbre architecte hongrois Yona Friedman. Pensé à partir des années 50, et suite à la seconde guerre mondiale, le concept de Ville Spatiale de Friedman se base sur deux idées principales : la première est que l’architecture procure seulement un cadre de travail, dans lequel les habitants peuvent construire leurs habitations en fonction de leurs idées et besoins, étant libres de tout « paternalisme » d’une structure ou autorité supérieure. Il pense également que la société a la possibilité de se reconstruire plus rapidement (n’oublions pas que nous sommes en période d’après-guerre) par l’automatisation des procédés de construction. Les structures légères et mobiles doivent donc remplacer celles rigides et coûteuses de l’architecture traditionnelle.

Yona Friedman définit la fonction de la structure spatiale comme suit : « Critical for the Ville Spatial is what I call ‘spatial infrastructure’: a multi-storey space-frame-grid, which is supported by widely-spaced piles […]. This infrastructure forms the fixed element of the city. The mobile element consists of walls, base-surfaces and dividing walls which make the individual division of the space possible; it could be called the ‘filling’ for the infrastructure. All elements which come into direct contact with the users (i.e. those they see, touch etc.) are mobile, in contrast to the infrastructure, which is used collectively and remains fixed ». (1)

L’architecture mobile (qui s’insère dans le modèle de la Ville Spatiale) de Friedman peut se concevoir selon trois piliers. Elle doit « toucher le sol en une surface minimum », « être démontables et déplaçables », « être transformables à volonté par l’habitant individuel ».


Dessins de Yona Friedman - La Ville Spatiale


Le Projet

C’est en énumérant ces caractéristiques que l’on comprend alors l’intérêt d’une solution technique telle que Second Life. La réalisation d’une maquette numérique permet de mettre en forme les visions, projets, utopies, rêveries de l’architecte. On peut parfaitement produire des structures qui « touchent le sol en une surface minimum » et qui sont « démontables et déplaçables » à volonté. Mais l’intérêt de Second Life, puisque l’on peut très bien s’assujettir des deux précédents principes avec un logiciel de modélisation 3D, est de rendre partageable et modifiable l’environnement par tous les habitants.

La Ville Spatiale sur l’île de AIRE dans Second Life, Ecologia Island, est une ville évolutive, selon les désirs des habitants. Soutenue par des piliers au-dessus de l’eau, elle est composée de nombreux plateaux et structures rappelant les maillages métalliques des dessins de l’architecte.
Bien plus que la réalisation d’une simple maquette virtuelle, le projet a pour ambition de donner une vie à cette ville numérique. Pour cela, « la Ville Spatiale proposera un système alternatif de création partagée, permettant une valorisation des personnes et de leur travail qui ne passera pas par un échange d’argent. Utilisant les licences Créative Commons, chacun pourra donc proposer ses créations à copier et/ou à modifier selon le type de licence qu’il aura choisi. De la même façon, l’information circulant sur le réseau sera proposée sous ces licences ».





Afin de faire connaître ces travaux et réalisations, le projet s’appuie sur les nombreuses solutions de communication que la toile propose désormais : blog, groupe Facebook, Twitter, FlickR, etc.

Pour approfondir le sujet :

A propos de l'auteur

- Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Yona_Friedman
- Utopies réalisables (éditions de l’Eclat) : http://www.lyber-eclat.net/lyber/friedman/utopies.html
- AIRE Ville Spatiale : http://aire-ville-spatiale.org/la-ville-spatiale-de-yona-friedman-the-ville-spatiale-of-yona-friedman/

A propos du projet

- Le projet : http://aire-ville-spatiale.org
- Visiter l'île dans Second Life : http://slurl.com/secondlife/Ecologia%20Island/128/128/21
- La ville spatiale de Yona Friedman par Mascottus Phlox


Crédits images : Yona Friedman
(blog)